Convention nationale du NPA : le résultat

Publié le par Brath-z

En fin de la précédente note, j'évoquais la probable adoption à la convention nationale du NPA d'une motion de synthèse excluant tout accord national avec le Front de Gauche mais permettant une alliance technique au premier tour dans certaines régions, un gros tiers.
C'est presque la position de la motion de synthèse adoptée à 70% par le comité politique national du NPA ce dimanche. A ceci près que le NPA adoptera la position "unitaire" dans moins de régions que prévu, et principalement dans celles où le PCF fait alliance dès le premier tour avec le PS, ce qui peut être une déception pour les animateurs de la motion C.

A propos de la motion C, il y a une information qui m'était passée totalement au-dessus de la tête : malgré le succès indéniable des "unitaires" (31,5% contre 16% à l'élection du comité politique national du NPA), la division couve. En effet, sitôt après le vote des militants, la direction du courant Convergences&Alternative, partie prenante de la motion C, a décidé d'écrire et de rendre publique une déclaration de principe (sans en informer, apparemment, ni ses partenaires de la motion C, ni les membres du courant)  dans laquelle elle encourage ceux qui le souhaitent à rejoindre les listes du Front de Gauche.
Evidemment, la position "unitaire" était très loin de proposer pareille chose (en gros, la motion C proposait de faire dans chaque région une liste alternative à la politique libérale prônée par le PS et Europe Ecologie, d'accepter le principe des "fusions démocratiques" avec les listes d'Europe Ecologie et du PS, de participer éventuellement à des exécutifs régionaux avec le PS et Europe Ecologie, mais à la condition que les politiques menées par ces exécutifs ne soient pas en contradiction avec les exigences de campagne, en aucun cas d'intégrer le Front de Gauche) et a donc publié une déclaration le 9 décembre dernier condamnant sans appel la position de la direction de Convergences&Alternative, qualifiée de "contradictoire" avec celle de la motion C (texto : "On ne peut proposer aux militant-e-s dans le texte de la plateforme C d’« Acter qu’une participation à des exécutifs, qui ne peut être envisagée avec le Modem  ou si les dits exécutifs envisagent une politique contradictoire à l’orientation défendue par les listes unitaires au premier tour, sera discutée au soir du deuxième tour. » et se rallier ensuite à des partis qui refusent de s’engager à ne pas rejoindre des exécutifs menant une politique contradictoire avec celle qu’ils ont défendue au premier tour.").

Il faudra attendre les mises au point techniques pour savoir dans quelle régions exactement sera adoptée la position "unitaire". Je vais attendre ce moment pour mettre à jour mon article sur les péripéties du Front de Gauche.

Publié dans Politique

Commenter cet article